Skip to content
Le Sprint et le Scrum

Comment s’organise le développement agile dans le temps ? Avec le Sprint et le Scrum.

Le Sprint et le Scrum

Méthode agile : Présentation générale

L’unité de temps de la méthode agile « Scrum » est le Sprint. C’est une période qui se répète. Elle peut varier suivant les équipes, de 2 semaines à 1 mois..

C’est au cours de cette période que sont réalisées les histoires.

Elle est encadrée par une cérémonie de début, qui prépare le travail, et une cérémonie de fin, qui fait un bilan du travail accompli.

Au matin de chaque jour de travail de cette période a lieu la réunion journalière (ou Scrum) qui permet de maintenir les objectifs du Sprint.

Les objectifs d’un Sprint sont simples, faire passer de TODO à DONE toutes les histoires qui ont été prévues pour celui-ci.

Cas particulier, le Sprint 0

Le Sprint 0 est le tout premier Sprint qui arrive juste après la phase de Discovery & Framing. Ce Sprint là sert surtout de phase de rodage pour l’équipe.

Elle découvre l’environnement de travail, le déroulement des réunions journalières, l’ensemble des acteurs du projet, etc…

Contrairement à ce qu’on peut lire dans diverses sources, je ne conseille pas de décrire le produit et sa cible dans ce Sprint, la phase de Discovery & Framing est plus adaptée pour ça.

Ce Sprint doit ressembler au maximum à un Sprint normal tout en se rappelant que l’équipe découvre le sujet.

Ce Sprint n’étant pas efficace pour le développement brut du projet, il est compté à part.

La mêlée (le Scrum)

Le Scrum mêlée » en français) est la réunion journalière qui a lieu tous les matins. Elle donne son nom à cette forme de méthode agile.

Cette réunion doit se faire debout (on l’appelle aussi « Stand-up meeting« ). Elle ne concerne que l’équipe de développement. Elle est animée (mais pas « dirigée ») par le Scrum Master.

Chaque membre de l’équipe doit pouvoir s’exprimer. Il détaille ce qu’il a fait la veille et ce qu’il compte faire aujourd’hui. Si des obstacles apparaissent, le Scrum Master peut décider soit de les résoudre immédiatement (s’ils sont rapides à régler) soit de planifier une discussion à un autre moment.

La réunion ne doit pas dépasser un quart d’heure. Elle doit se dérouler à la même heure et au même endroit tous les jours (généralement avec un « Scrum Board » sous les yeux).

Cette réunion est aussi un point de rencontre sociale entre les membres de l’équipe. Peu à peu, le Scrum Master doit pouvoir s’effacer au profit d’une prise en main de la réunion par l’équipe (toute l’équipe), renforçant un esprit d’équipe.

L’idée est que les membres de l’équipe aient un moment pour s’entraider et retrouver une vision globale du projet. Ce n’est pas un reporting (ça, ça s’automatise et c’est face à face avec le Scrum Master si nécessaire).

Les 3 questions à laquelle répond cette réunion sont (pour rappel) :

  • Qu’est ce qui a été fait hier ?
  • Qu’est ce que vous comptez faire aujourd’hui ?
  • Quels sont les obstacles rencontrés ?

La mêlée de mêlées

Si un projet nécessite plusieurs équipes agiles, on peut envisager une mêlée constituée d’un représentant de chaque équipe agile (pas le Scrum Master). Cette mêlée de représentants se déroule après la mêlée d’équipe.

Sources

Nous suivre
© 2020 Coppint Market Place Ltd, All rights reserved.