Skip to content
La 5G, c’est quoi ?

La 5G est la prochaine génération de réseaux mobiles succédant à la 4G. Elle offre un débit beaucoup plus élevé et une latence (un ping) beaucoup plus faible.

La 5G, c’est quoi ?

Fonctionnement

La 5G est la prochaine génération de réseaux mobiles succédant à la 4G. Elle offre un débit beaucoup plus élevé et une latence (un ping) beaucoup plus faible.

Ce réseau ne s’intéressera pas uniquement aux smartphones mais aussi à l’ensemble des objets connectés, comme votre frigo, votre machine à laver ou votre voiture.

Elle est aussi pensée pour remplacer l’Internet fixe.

Attention, la norme n’est pas encore finalisée. Ce sera le cas, normalement, fin 2019.

Le réseau s’appuiera sur des fréquences hautes. Des fréquences entre 3,5 et 50 GHz sont prévues mais ça peut encore évoluer. Les fréquences des réseaux actuels sont entre 0,7 et 2,6 GHz.

Les fréquences les plus élevées de la 5G sont des ondes millimétriques. C’est à dire que la distance parcourue par l’onde entre 2 oscillations est de l’ordre du millimètre. Une fréquence de 1 Hz, c’est une oscillation par seconde, une fréquence de 50 GHz, c’est 50 milliards d’oscillations par seconde.

Pourquoi ? Parce que ces fréquences permettent des bandes de fréquences beaucoup plus larges et moins chargées que les bandes actuelles. Une bande de fréquence c’est la différence entre deux fréquences et c’est ce qui est alloué à chaque opérateur téléphonique.

Entre 0,7 et 2,6 GHz, on a une bande de fréquences totale de 1,9 GHz à partager entre plein d’opérateurs.

Entre 3,5 et 50 GHz, on a une bande de fréquences totale de 46,5 GHz. Il y a beaucoup plus de place.

C’est plus pratique pour du haut débit.

L’inconvénient est que les bandes de fréquences hautes vont moins loin et traversent moins facilement les obstacles.

Pour compenser ça, la 5G prévoit deux systèmes. Le premier est le « beam tracking » (la focalisation). De multiples antennes pourront concentrer leurs ondes sur un appareil spécifique pour augmenter l’efficacité du réseau.

Le deuxième c’est le MIMO (Multiple input multiple outpout). Chaque antenne 5G s’additionnera aux autres pour améliorer le débit de l’appareil.

Ça veut dire que le réseau 5G sera beaucoup plus dense que les réseaux précédents.

Questions de cybersécurité

Des attaques contre la 3G et la 4G se développent de plus en plus. Il n’y a pas de raison que ça s’arrête pour la 5G.

Il y aura aussi une augmentation des surfaces d’attaque due à l’adaptabilité du standard à de multiples protocoles de communications.

Comme ou pourra se connecter de multiples façons au réseau 5G, il y aura de multiples possibilités pour un hacker d’entrer sur le réseau.

Le réseau 5G facilitera aussi les attaques par déni de service (DDOS).

Ce sont des attaques qui consistent à envoyer le plus de requêtes possibles sur un serveur ou une infrastructure pour le saturer complètement et l’empêcher de fonctionner.

Comme la bande passante sera beaucoup moins limitée et que beaucoup plus d’objets seront connectés, les BotNet gagneront en efficacité.

Un BotNet est un ensemble de milliers ou centaines de milliers d’objets connectés piratés. Ils obéissent aux ordres d’un serveur maître qui leur dit d’attaquer telle ou telle cible.

Questions environnementales

De nombreuses questions se posent à propos de l’interaction de ces ondes millimétriques avec le vivant.

Selon les études actuelles, le seul effet connu d’une onde millimétrique sur un organisme est l’effet thermique. Ce phénomène n’apparaît qu’avec des puissances bien supérieures à celles utilisées en télécommunications.

Il y a quand même des inconnues. Le standard 5G n’est pas finalisé. S’il admet des fréquences plus élevées de l’ordre du THz (1000 milliards d’oscillations par seconde), alors quelques études montrent des effets biologiques.

Pour l’instant, c’est un domaine mal connu. Il y a trop peu d’études sur les risques pour l’organisme liés aux :

  • multiplications d’antennes,
  • interactions de plusieurs antennes dans un même environnement,
  • temps d’exposition à ces ondes,
  • effets combinés de ces différents éléments

Donc, pour l’instant, je reste prudent. Je ne sais pas.

On ne manquera pas de revenir ici sur ce sujet d’actualité.

Sources

Créer votre réseau sécurisé

Nous suivre
© 2019 Coppint Market Place Ltd, All rights reserved.