Skip to content
Des sanctions US sur Huawei

Huawei est une entreprise chinoise. À l’origine, elle est spécialisée dans les réseaux de télécommunications. Elle s’est ensuite étendue à la fabrication et la vente de terminaux comme des smartphones ou des ordinateurs.

Des sanctions US sur Huawei

Huawei est une entreprise chinoise. À l’origine, elle est spécialisée dans les réseaux de télécommunications. Elle s’est ensuite étendue à la fabrication et la vente de terminaux comme des smartphones ou des ordinateurs.

Le 19 Mai 2019, l’entreprise Huawei est placée sur une liste spéciale par les autorités américaines. Elle va devoir obtenir des autorisations particulières pour accéder au marché US.

Pourquoi ?

L’argument d’espionnage

Selon The Times, la CIA rapporterait que Huawei est financée par l’Armée populaire de libération (l’armée chinoise), la commission de la sécurité nationale chinoise et une autre branche du renseignement chinois.

Selon la CIA, Huawei se servirait de ses appareils pour espionner le monde entier. Elle pourrait se servir de ses installations 5G en négociations en Europe, et ailleurs, pour renforcer encore cet espionnage.

Mais la situation n’est pas aussi simple que ça.

Guerre commerciale USA-Chine

Le bannissement de Huawei du marché américain intervient dans un contexte de guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis.

Le président américain, Donald Trump, s’est servi de l’argument de sécurité nationale pour exclure Huawei, un poids lourd de l’économie chinoise.

Les européens réagissent de manière non coordonnée et on ne sait pas aujourd’hui quelles seront les décisions finales à ce sujet.

Les États-Unis ont menacé l’Europe pour faire exclure Huawei, mais sans succès, pour l’instant.

Sauf que le 23 Mai, lors d’une conférence de presse, Donald Trump déclare que Huawei pourrait réintégrer le marché américain à l’issue d’un accord commercial avec la Chine. Ça met un peu à mal l’argument de sécurité nationale.

Risques des sanctions pour Huawei

Alors, quels sont les risques de ces sanctions pour Huawei ?

Un simple mot :

Catastrophique

Google a annoncé qu’il révoquait sa licence Android pour Huawei. Cela veut dire que les smartphones Android de Huawei ne pourront plus accéder aux services de Google, ni aux mises à jour de sécurité faites par Google. Huawei devra entièrement reconstruire un écosystème avec la version opensource d’Android.

Microsoft a annoncé qu’il coupait les ponts avec Huawei. Les ordinateurs Huawei ne pourront plus avoir Windows préinstallé et ceux déjà vendus n’auront plus de mises à jours (même celles de sécurité).

Et la liste continue. Qualcomm, Broadcom, Intel et ARM ont aussi annoncé l’arrêt des relations avec Huawei. Ce qui veut dire que Huawei n’a plus accès aux principaux fabricants de processeurs du monde.

Les processeurs étant indispensables au matériel informatique, c’est un énorme problème pour la production de smartphones et ordinateurs.

Mais Huawei avait anticipé ces problèmes car Donald Trump avait fait des déclarations annonçant potentiellement des sanctions. Et l’entreprise a acheté pour trois mois de matériel américain dans l’espoir d’avoir rétabli les relations avant cette échéance.

Donc, Huawei a introduit un recours à l’encontre de l’État américain, devant la justice américaine pour faire lever la sanction. L’entreprise fait valoir l’absence de preuve d’espionnage.

En attendant, le département du commerce américain a créé une licence générale provisoire, valable 90 jours, pour assouplir les restrictions sur les appareils existants. Cela afin d’éviter que les entreprises américaines utilisant du matériel Huawei soient trop pénalisées.

Pour ceux qui ont du matériel Huawei et qui s’inquiètent de comment ils pourront continuer à l’utiliser, je reviendrai prochainement dans une de mes vidéos et je donnerai des pistes pour s’en sortir au mieux.

Sources :

Créer votre réseau sécurisé

Nous suivre
© 2019 Coppint Market Place Ltd, All rights reserved.